jeudi 8 mars 2018

L'Etat français se prononcera samedi sur la privatisation du groupe ADP


Les 50,6% d'ADP qui pourraient bientôt être cédés par l'Etat français sont valorisés à 8 milliards d'euros.



Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


PARIS - 08/03/2018 - Le gouvernement français est sur le point de privatiser le groupe Aéroports de Paris (ADP). Il tiendra une réunion samedi prochain et se prononcera dans ce sens. Plusieurs candidats potentiels sont cités pour cette reprise des 50,6% détenus par l'Etat français dans le groupe.

Le groupe Aéroports de Paris (ADP) qui contrôle le hub de Roissy - Charles de Gaulle, l'aéroport d'Orly et et celui du Bourget, est sur le point d'être cédé par l'Etat français. Le Premier Ministre Edouard Philippe se prononcera sur ce point samedi prochain lors d'une réunion qu'il organisera. Les 50,6% détenus par l'Etat pourraient ainsi atterrir dans le privé, ce qui transfèrera la totalité des actifs d'ADP au futur acquéreur.

L'Etat a pourtant souhaité contrôler le foncier du groupe en cédant la concession sur 70 à 90 ans au futur repreneur. Cette cession est également conditionnée par la promulgation d'une loi après octobre 2018, qui permettra à l'Etat de descendre en dessous des 50% d'ADP. Ce projet de loi sera présentée au Conseil d'Etat le 16 mars, et en Conseil des Ministres le 18 avril. La privatisation effective pourrait prendre ainsi effet vers la fin de l'année 2018.

La valorisation actuelle des 50,6% détenus par l'Etat dans ADP est estimée à 8 milliards d'euros. La valorisation boursière du groupe atteint les 17 milliards d'euros, avec un cours qui a grimpé à 175,5 euros après une hausse de 6,11% mercredi dernier. Les observateurs du secteur prévoient une valorisation atteignant 25 milliards d'euros pendant cette opération de privatisation.

Plusieurs entités se sont déclarés pour reprendre les parts de l'Etat dans ADP. On cite notamment en favori le groupe Vinci Airports qui gère entre autres l'aéroport de Nice, GIP qui est propriétaire de l'aéroport d'Heathrow à Londres, le groupe espagnol Ferrovial, le groupe Macquarie et des investisseurs comme Predica (Crédit Agricole), le financier Ardian et La Caisse des Dépôts du Québec.

Il faut noter que les actifs d'ADP sur Roissy-CDG et Orly couvrent 6.600 hectares et le groupe détient en totalité 412 réserves foncières.

Aucun commentaire:

Les véhicules électriques menacés par une pénurie de cobalt

Les véhicules électriques menacés par une pénurie de cobalt
Bloomberg prévoit une pénurie de cobalt sur le marché. Le cours est à 82.000 dollars la tonne, un record depuis 2010.

Air Madagascar a choisi le logiciel Alexis pour l'optimisation de ses opérations de vols

Air Madagascar a choisi le logiciel Alexis pour l'optimisation de ses opérations de vols
Air Madagascar pourra accélérer son redressement et optimisera avec sa filiale Tsaradia ses opérations de vols grâce au logiciel Alexis.

Océan Indien : relations renforcées par une commission mixte entre Madagascar et Maurice

Océan Indien : relations renforcées par une commission mixte entre Madagascar et Maurice
Signataires du programme MASE sur l'Océan Indien, Madagascar et Maurice créent une commission mixte pour leurs liens économiques

Croissance des IDE des Seychelles au premier trimestre 2018

Croissance des IDE des Seychelles au premier trimestre 2018
Les Seychelles ont connu une hausse considérable des investissements hôteliers et des activités touristiques ces derniers mois.

Paypite, le bitcoin francophone vise Madagascar

Paypite, le bitcoin francophone vise Madagascar
Vincent Jacques,fondateur de Paypite, veut cibler le marché francophone : Madagascar, Côte d'Ivoire, Sénégal et Israël

Air Austral et Air Corsica signent un accord interligne

Air Austral et Air Corsica signent un accord interligne
L'accord entre Air Corsica et Air Austral ouvre les destinations corses aux passagers de l'Océan Indien

Sénégal : annoncé en août 2017, l'achat de Tigo a été réalisé par le trio Hiridjee, Niel et Sow