M a r c h é s

Coup dur pour South African Airways : sa filiale South African Express est interdite de vol

South African Express a été clouée au sol suite à un audit révélant des problèmes de sûreté et de sécurité sur ses vols.



Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie


JOHANNESBURG - 29/05/2018 - Alors que South African Airways est en plein redressement, sa filiale régionale South African Express vient de subir une interdiction de vol de la part des autorités de l'aviation civile sud-africaine. Cet événement survient au moment où la compagnie nationale sud-africaine vient d'être admise dans une liste de compagnies qui seraient en partenariat futur avec Kenya Airways.

Les déboires de la compagnie nationale South African Airways semblent ne pas s'arrêter. Sa filiale régionale South African Express vient d'être clouée au sol par les autorités de l'aviation sud-africaine (SACAA - South African Civil Aviation Authorities). Un audit a en effet conduit à cette institution à interdire les vols de la South African Express. Des problèmes de sûreté et de sécurité de ses vols ont été constatés sur 9 des 21 appareils de la compagnie.

Le certificat d'opérateur aérien de la South African Express ainsi que les certificats de navigabilités des 9 appareils ont été suspendus. En tout, la SACAA a relevé 17 infractions graves pour la sûreté et la sécurité, et a déclaré que la "South African Express ne peut plus fonctionner comme une compagnie aérienne régulière". Matsiedi Mokolo, le CEO par intérim de la South African Express a quant à lui tenté de rassurer les autorités : "tout est fait pour résoudre la situation le plus vite possible". 

Il faut noter que la South African Express est engagée dans un projet de fusion avec sa concurrente Mango, la seule compagnie rentable en Afrique du Sud.

Pour rappel, sa maison mère, la South African Airways, vient de bénéficier de 1,4 milliards d'euros de subvention de la part du gouvernement sud-africain pour son plan de relance. La compagnie vient de déclarer sa septième année de perte d'exploitation et ne serait plus capable d'aider sa filiale South African Express.

Par ailleurs, la South African Airways fait partie d'une short-list pour un partenariat avec Kenya Airways, pour faire face au géant continental Ethiopian Airlines. La compagnie kényane n'a pour autant par exclu d'autres partenariats régionaux. L'on cite Air Mauritius ou, le cas échéant, Ethiopian Airlines, si l'occasion se présente. Le CEO de Kenya Airways, Sebastian Mikosz a appuyé cette thèse : "Un des éléments clés de notre croissance est le partenariat".

Business

Océan Indien

Afrique

Economie

Tech#

Story

Story
Sipromad rachète les activités civiles de Thomson Broadcast