M a r c h é s

Madagascar : trois miniers se renforcent

Graphmada (Bass Metals), BlackEarth et Toliara Sands (Base Resources)  affichent des résultats techniques et financiers exceptionnels à Madagascar.


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie


ANTANANARIVO- 30/08/2018 - Des sociétés minières classées "juniors"    sont très présentes à Madagascar. Trois d'entre elles, Graphmada, BlackEarth et Toliara Sands, affichent actuellement des résultats positifs, aussi bien sur le plan technique que financier.



Bass Metals : première vente à partir de la mine de graphite de Madagascar

Bass Metals a franchi une nouvelle étape dans le développement de la mine de Graphmada à Madagascar. La société a annoncé lundi avoir réalisé ses premières ventes grâce au premier stock de concentrés de graphite provenant de sa mine. Graphmada, au début de ce mois d'août, ayant atteint la capacité de production requise, a déclaré qu’il était sur le point d’atteindre l’objectif final de la phase 1, à savoir un flux de trésorerie opérationnel positif. La société a vendu 100 tonnes de concentrés de graphite grâce à un accord de vente établi en Europe à un prix de 1 700 dollars la tonne. La société a déclaré avoir 300 tonnes de concentrés de stock entreposé.


82m de filon de graphite pour BlackEarth dans le sud de Madagascar

BlackEarth Minerals a atteint un taux exceptionnel de 6,1% de carbone graphitique sur un filon de 81,8 mètres sur son site dénommé Haja, qui pourrait contenir une autre ressource de graphite à grande échelle dans le sud de Madagascar. Ce site contient également 19,5 m de filon à une meilleure teneur à 8,1% de carbone graphitique, à 48,85 m de profondeur.  BlackEarth a déclaré que la première série de résultats démontrait que le corps de minerai du site de Haja était épais et s'aligne en qualité avec les zones de graphite à haute teneur.

Au début du mois, en effet, la société a identifié une autre ressource de 11,2 millions de tonnes à 7,1% de taux de graphite sur un autre site appelé Razafy. Plus de 70% des ressources de la société contiennent une forte composante de flocons classés "super jumbo", de qualité supérieure et ne comporte aucun défaut. La société a également lancé une étude de cadrage de son site de graphite Maniry, qui devrait être achevée avant la fin de l’année.

Tom Revy, directeur général de BlackEarth, a déclaré : "On considère que le site de Haja possède un excellent potentiel pour fournir une ressource de graphite à grande échelle à l'essentiel des ressources au quatrième trimestre de 2018. La grande étendue des sites et la nature plate de la minéralisation de graphite garantissent les perspectives de la zone du projet de graphite de Maniry."

Le gisement de Haja et celui de Maniry pourrait présenter une totalité des ressources de 260 millions de tonnes à 380 millions de tonnes de graphite. Le succès de l'exploitation du site de Haja devrait soutenir BlackEarth dans son développement au cours des prochains mois.

Base Resources : chiffre d'affaires record en 2017

La hausse des prix et du volume de ventes de tous les produits ont rapporté un résultat record pour l’exercice 2017 clos le 30 juin 2018 pour Base Resources. La société a également poursuivi sa stratégie à long terme sur l’acquisition du projet Toliara Sands à Madagascar et sur l’optimisation de l’opération Kwale au Kenya.

"Ce fut une année exceptionnelle pour Base Resources. Notre équipe a atteint l'objectif et un résultat fantastique pour toutes nos opérations grâce à la qualité de notre équipe de direction",  a déclaré le directeur général de Base Resources, Tim Carstens.

Une production régulière et une forte amélioration des prix des produits sur le marché ont contribué à enregistrer des résultats financiers et ont permis une réduction significative de la dette ainsi qu'un établissement d'une plate-forme solide pour développer les activités.

"L'acquisition au bon moment du projet de Toliara Sands à Madagascar a donné à Base Resources une voie de croissance exceptionnelle dans le développement d'un autre projet de classe internationale de sables minéraux à long terme", a rajouté Tim Carsten.

Les priorités pour l'exercice 2019 pour Base Resources comprennent :
- l'achèvement de l'étude de pré-faisabilité pour le projet Toliara Sands et le début de l'étude de faisabilité définitive, en vue d'une décision d'investissement finale prévue pour fin 2019
- la prolongation de la durée d'exploitation de la mine Kwale, au Kenya, en poursuivant le programme de forage d'exploration actuel
-  la diminution progressive sur le financement du projet Kwale.

Comme indiqué dans la mise à jour trimestrielle de juin, Base Resources prévoit de produire à partir de son exploitation de Kwale, au cours de l’exercice 2019, 420.000 tonnes à 450.000 tonnes d'ilménite  et 32.000 tonnes à 37.000 tonnes de zircon.

Seule ombre au tableau, les opérations de Toliara Sands sont contestées par des associations locales qui luttent pour la préservation de l'environnement.

Business

Océan Indien

Afrique

Economie

Tech#

Story

Story
Sipromad rachète les activités civiles de Thomson Broadcast