M a r c h é s

Madagascar : poubelle pour batteries usagées ?

Affaire des 9 tonnes de batteries usagées à destination de Madagascar : délibération du tribunal de Saint-Denis le 28 septembre 2018.


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie


SAINT-DENIS - 10/09/2018 - Le propriétaire des batteries usagées, marchandises hautement polluantes à destination de Madagascar saisies à Saint-Denis en 2012, et son réseau de 11 personnes qui ont été interpellés, attendent la délibération du tribunal de Saint-Denis le 28 septembre prochain. Une peine de seulement six mois, dont trois avec sursis, attend le cerveau du réseau de trafiquants, alors que chaque gramme de plomb d'une vieille batterie extrait par des petites mains d'enfants à Madagascar contient un niveau de toxicité très élevé.



Ils étaient 12 à avoir été interpellés après la saisie au port de Saint-Denis de 9 tonnes de batteries usagées chargées en conteneur destinées à Madagascar en 2012. La tête du réseau est un mauricien dénommé Ashok Nunkomar appuyé par 11 complices. Ces personnes ont été jugées coupables par le tribunal de Saint-Denis pour exportation en contrebande et en bande organisée de marchandises prohibées.

Un problème se pose pourtant car la peine requise par le Parquet, pour la délibération au 28 septembre prochain, est de "seulement six mois, dont trois avec sursis" pour Ashok Nunkomar, des "peines entièrement assorties de sursis" pour les autres prévenus.

Aucune information ne précise en effet la destination finale de ces marchandises hautement toxiques et polluantes à Madagascar. Le plomb, très toxique, contenu dans chaque batterie est souvent extrait par des petites mains d'enfants, à Madagascar ou en Inde. Aucune association militant pour l'environnement ne s'est constituée partie civile, ni sur l'île de La Réunion ni à Madagascar, dans cette affaire.

En 2009, la Direction de l'environnement et du logement de La Réunion avait déjà saisi 200 tonnes de batteries usagées prêtes à l'exportation. L'Union Européenne a évalué à l'époque quelques 2,8 millions de tonnes de produits à recycler provenant de La Réunion.

Business

Océan Indien

Afrique

Economie

Tech#

Story

Story
Sipromad rachète les activités civiles de Thomson Broadcast