M a r c h é s

Fintech en Afrique de l'Ouest : Dakar en leader ?

Dakar truste la place d'Abidjan en leader des places financières de l'Ouest de l'Afrique avec le "Dakar Finance Cluster", avec l'appui de Finance Innovation en France.


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie 


DAKAR - 26/09/2018 - Les statuts du "Dakar Finance Cluster" ont été signés à Paris récemment au siège du Medef, avec des accords financiers à la clé pour les fintech de la capitale du Sénégal. Dans un avenir proche, Dakar pourrait supplanter Abidjan sur la place de leader dans les fintech sur l'Ouest de l'Afrique.



Le 17 décembre dernier, le président Macky Sall a fait le déplacement à Paris pour soutenir le "Plan Sénégal Emergent" (PSE) auprès d'investisseurs institutionnels et privés. En marge des rencontres autour du PSE, des acteurs économiques sénégalais ont conduit au siège du Medef, premier réseaux d'entrepreneurs français, une délégation pour signer les statuts du "Dakar Finance Cluster", une initiative inscrite au PSE pour développer un écosystème favorable aux services financiers au Sénégal.

Ce pays d'Afrique de l'Ouest s'est rapproché du pôle économique français "Finance Innovation" pour ce projet "Dakar Finance Cluster". Finance Innovation est un vaste réseau de 900 membres et experts, ayant développé plus de 460 projets dans des secteurs stratégiques : banque, assurance, gestions d'actifs, immobilier, conseils et économie sociale et solidaire.

Cheich Kanté, ministre sénégalais chargé du suivi du PSE, a conduit la délégation et affirmé que "l'objet central de ce cluster repose sur le développement de la place financière de Dakar, au service de l'investissement, de la croissance et de l'emploi". Kanté, qui co-préside le Dakar Finance Cluster", a renforcé que "les clusters sont à la base de tout développement dans l'Histoire".

Le Dakar Finance Cluster sera opérationnel au début de 2019, avec l'appui du gouvernement du Sénégal et de l'Excellence Universitaire Africaine, réunissant des banques, des institutions de micro-finance, des compagnies d'assurances, des groupes financiers, des cabinets de conseil et des startups. Ce cluster se basera sur la création de structures de financement et d'une cité financière sous le format de smart city, englobant services financiers et éducation.

Si Abidjan reste la place financière de l'UEMOA (Union économique et monétaire Ouest africaine), Dakar dispose d'une potentialité réelle pour challenger et dépasser la place ivoirienne : une structure de financement sans intérêts de startups et de PME appuyée par un guichet unique doté de 45 millions d'euros, un accord avec la Société Générale et l'Agence de développement et d'encadrement des PME sur des plans de financement dotés de 255 millions d'euros.

Il faut noter que l'Afrique compte actuellement quelques 300 fintech actifs sur tout le continent, et liés à des institutions de financement étrangères.

Business

Océan Indien

Afrique

Economie

Tech#

Inside

Inside
Loin d'être réduite, la présence militaire américaine en Afrique est toujours aussi importante qu'avant l'ère Trump