M a r c h é s

Seychelles : exploitation de langoustes interdite

Le déclin du nombre de langoustes et de homards aux Seychelles a conduit cet archipel à fermer pour une seconde fois la saison de pêche de ces espèces menacées.


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie 


VICTORIA - 27/12/2018 - La pêche de langoustes sera fermée pour la saison 2018-2019, comme en 2017-2018 aux Seychelles. Cette mesure a été prise à cause du braconnage illégal et de la diminution de la population de langoustes sur cet archipel de l'Océan Indien.



Le ministère seychellois des Pêches et de l'Agriculture et l'Autorité des Pêches des Seychelles (Seychelles Fishing Authority - SFA) ont décidé de fermer pour la deuxième année consécutive la saison de pêche de langoustes et de homards sur cet archipel. Cette mesure draconienne a été pris à cause de la baisse alarmante de la population de langoustes aux Seychelles. Les dernières enquêtes de la SFA sur 20 sites identifiées ont démontré même la présence de langoustes et de homards sous-dimensionnés, très jeunes, dans les dernières prises qui ont été sanctionnées.

Un programme de sensibilisation du public est lancé par la SFA car cette dernière a constaté la vente en ligne de langoustes sur plusieurs sites et les réseaux sociaux de l'archipel, alors que la pêche, la vente et l'achat sont interdits pour la saison 2018-2019. Une amende pouvant aller jusqu'à 735 dollars est prévue pour les contrevenants.

Cette campagne, entre autres mesures globales, a valu aux Seychelles une félicitation particulière de la Commission de l'Océan Indien (COI) sur les mesures prises pour la protection de la biodiversité dans l'archipel et les les eaux environnantes. 

Business

Océan Indien

Afrique

Economie

Tech#

Inside

Inside
Loin d'être réduite, la présence militaire américaine en Afrique est toujours aussi importante qu'avant l'ère Trump