M a r c h é s

Vinci Airports s'offre Londres et Belgrade

Vinci Airports prend dans la même semaine le contrôle de l'aéroport de Gatwick à Londres et la concession de Nikola Tesla à Belgrade.


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie 


LONDRES - 30/12/2018 - Le groupe français Vinci Airports a pris le contrôle des aéroports de Gatwick à Londres et de Nikola Tesla à Belgrade. Ces deux opérations s'ajouteront aux 45 aéroports développés par Vinci Airports dans le monde, et le place désormais devant son rival Aéroports de Paris (ADP) sur les rangs des groupes aéroportuaires français.



Vinci Airports, filiale du géant du BTP français Vinci, a finalisé la semaine dernière la prise de contrôle de deux aéroports européens, celui de Gatwick à Londres et de Nikola Tesla à Belgrade. Cette double prise de contrôle a coûté au groupe français respectivement 3,22 milliards d'euros pour Londres et 921 millions d'euros pour Belgrade.

L'aéroport de Gatwick - Londres est une prise de taille pour Vinci Airports car il affiche un chiffre de 45,7 millions de voyageurs en 2018. Il se place ainsi comme le huitième aéroport d'Europe avec un chiffre d'affaires de 848,2 millions d'euros enregistré en mars 2018, et deuxième aéroport londonien derrière celui d'Heathrow. Gatwick détient également le record mondial de 950 mouvements d'avions en une journée, record établi en 2017. Cet aéroport dessert 228 destinations mondiales dans 74 pays. Les 3,22 milliards déboursés par Vinvi Airports lui donneront 50,01% des parts de Gatwick, les 49,99% restant sous le contrôle de l'opérateur historique Global Infrastructures Partners (GIP).

L'autre prise de contrôle effectuée par Vinci Airports dans la même semaine est celle de l'aéroport de Nikola Tesla à Belgrade. Le groupe français a apporté dans cette opération un fonds propre de 501 millions d'euros, versé en droit de concession initial, et 420 millions d'euros empruntés à quatre institutions financières pour 17 ans. La concession de l'aéroport de Belgrade obtenue par Vinci Airports est de 25 ans. Belgrade devrait rapporter au groupe français un résultat conséquent car la Serbie est devenue une destination très demandée par les touristes ces dernières années. L'aéroport Nikola Tesla a affiché 5,35 millions de voyageurs traités à la fin 2017.

Grâce à ces deux opérations, Vinci Airports prend la place de son rival Aéroports de Paris (ADP) comme premier opérateur français, avec 47 aéroports mondiaux sous son contrôle en France, au Royaume-Uni, en Suède, en Serbie, au Portugal, au Cambodge, au Japon, aux Etats-Unis, en République Dominicaine, au Brésil, au Costa Rica et au Chili.

Il faut noter que Vinci Airports est sur les rangs pour la privatisation d'ADP annoncé par le gouvernement français. Le groupe aéroportuaire détient 8% d'ADP et veut monter à terme dans son capital.

Business

Océan Indien

Afrique

Economie

Tech#

Inside

Inside
Loin d'être réduite, la présence militaire américaine en Afrique est toujours aussi importante qu'avant l'ère Trump