samedi 12 février 2011

URBANISME


Atelier de l’AGETIPA sur l’urbanisme à Anosy


Un atelier d’échange d’idées et de connaissance a été organisé dans la salle de vidéoconférence de DLC Madagascar Anosy le vendredi 4 février 2011 portant sur les Outils et Techniques de l’urbanisme. Cette rencontre organisé par l’AGETIPA a permis de mettre en lumière les obstacles et les opportunités pour un urbanisme mieux administré dans les villes de Madagascar, à commencer par la capitale, Antananarivo, qui est une proie à l’arrivée croissante de paysans qui a conduit actuellement à une population chiffrée à 6,5millions d’habitants. La population urbaine de Madagascar est à plus de 20% de la population totale en 2010. Les rues ne suffisent plus, en quantité mais surtout de par leur dimension. Cette infrastructure indispensable est la vitrine d’une ville organisée ou non. Les projets initiés ces dernières décennies sont nombreux et vont dans le sens de l’élargissement des rues de deux à trois ou quatre voies. Ces projets vont faire face à l’importation croissante de nouveaux véhicules dans nos villes. Mais l’urbanisme ne se réduit pas à un seul métier qui est le transport et la voirie publique mais surtout la construction et la planification. La combinaison de ces métiers illustre la complexité de ce domaine d’autant que le temps est un paramètre important à tenir en compte dans cet ensemble dans la mesure où tout évolue, et très vite, en tout cas pour Madagascar, plus vite que le rythme de sortie des projets d’urbanisme sensés organiser les villes de notre pays. On commence à mettre en place les ZAC (Zones d’Aménagement Concerté) inspirées des modèles des villes européennes dans nos plans d’urbanisme tenant en compte la démographie réelle de chaque ville sachant que ces dernières ont évolué au gré des constructions plus ou moins sauvages et des naissances d’activités provisoires ou éphémères donnant naissance à des habitudes ancrées dans chaque citoyen de la définition et de l’usage des infrastructures. Résultat : on a l’habitude d’entendre que tout ce qui est bien public ou commun à Madagascar est souvent délabré ou délaissé. Ce genre d’atelier et surtout la multiplication des projets, qu’ils soient financés par des organismes ou des régions étrangères ou à l’initiative propre de nos autorités sont à féliciter. Reste à continuer les travaux de vulgarisation des vrais usages des infrastructures publiques.

Aucun commentaire:

N E W S

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999
L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives