jeudi 9 août 2012

ENTREPRISES - MADAGASCAR

Le fabricant de guitares Gibson épinglé pour "vol de bois d'ébène à Madagascar" par le Lacey Act aux Etats-Unis

Par Tsirisoa Rakotondravoavy

Henry Juszkiewicz, le DG de Gibson company, a beau clamé son innocence. L'aile droite dure du Parti Republicain américain, notamment le puissant groupe Tea Party, a beau faire des pieds et des mains pour éponger l'accusation de la société Gibson. Rien n'y fait. La perquisition fin août 2011 a permis la découverte de bois d'ébène d'une valeur de 200.000 dollars en provenance de Madagascar dans ses stocks. Le Lacey Act, qui condamne toute activité qui importe un produit ayant été extrait illégalement d'un autre pays, a frappé la société Gibson. Cette dernière vient de faire son mea culpa et d'accepter 300.000 dollars d'amende et de verser 50.000 dollars à une ONG environnementale, et surtout de replanter 1.800 pieds de bois d'ébène à Madagascar, lieu du "vol". Tout le monde semble content de cette issue judiciaire. Gibson sort sans poursuite judiciaire.

Nous sommes en droit d'élever notre voix car en faisant bien le calcul, nous tombons à un revient pour  préjudice à 167 dollars par pièce de bois d'ébène "volé". Il faut savoir que le prix de la gamme Les Paul de Gibson est en moyenne 3.000 dollars, constatez la différence, surtout qu'une pièce de bois d'ébène pourrait donner jusqu'à une vingtaine de guitares. Le préjudice revient à environs 8 dollars par guitare fabriquée avec ce bois malgache. Sans parler du fait que l'amende sera partager par le bureau du procureur accusant Gibson, le plaignant officiel et l'ONG environnementale dont on ne connait pas encore le nom. Mais de qui se moque-t-on?

Cerise sur le gâteau, la société Gibson vient de nommer une société soupçonnée d'être son intermédiaire avec les vendeurs malgaches. Ce serait une société sud-africaine gérée conjointement entre des sud-africains et des malgaches proches de l'ancien pouvoir qui a permis la sortie illégale sans obstacles de ces bois d'ébène de la grande île.

Il faut 20 ans minimum pour faire pousser et exploiter un pied de bois d'ébène à Madagascar, sur un coût moyen d'exploitation de 10.000 dollars par hectare. Le trafic de bois précieux est estimé en moyenne depuis 30 ans à 10 milliards de dollars par an.

Aucun commentaire:

N E W S

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999
L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives