mercredi 13 novembre 2013

Tourisme et connexion aérienne : Se méfier des projets « mafieux »

Le projet d'installation d'Island Air System n’aurait pour objectif que d’utiliser cette compagnie aérienne comme paravent pour un réseau international de trafic d’armes impliquant des lieutenants du célèbre trafiquant russe Viktor Bout, aujourd’hui en prison. Le gouvernement mauricien a posé son veto.

par Liva Rakotondrasata

Viktor Bout lors d'une de ses multiples arrestations
Les destinations des Îles Vanille cherchent actuellement les moyens de faire venir plus de touristes originaires des pays émergents. Une option qui attire aussi dans la région les « initiatives louches » à l’instar du projet Island Air System qui promettait de faire venir par vols charters des touristes russes. Rappelons à ce sujet que, Jean Max Rakotomamonjy, le ministre malgache du Tourisme, a annoncé avec beaucoup d’enthousiasme que des opérateurs mauriciens venus lui rendre visite ont mis au point un « plan » qui prévoit, entre autres, le lancement d’une offre combinée Maurice – Madagascar.

Mais le bureau du Premier ministre mauricien a finalement mis son veto car le projet n’aurait pour objectif que d’utiliser Island Air System comme paravent par un réseau international de trafic d’armes impliquant des lieutenants du célèbre trafiquant russe Viktor Bout, aujourd’hui en prison. La firme de charters voulait louer un avion immatriculé aux Etats-Unis pour opérer à partir de l’aéroport de Plaisance pour ne pas être inquiétée. C’est ce qu’avait déjà révélé le quotidien américain New York Times dans une de ses éditions.

Et selon une source bien informée, les tentatives d’exploiter les ambitions touristiques des îles de de l'Océan Indien pour lancer des entreprises criminelles ne sont pas aussi rares qu’on ne le croit. L’hôtellerie est la plus concernée par le fléau mais l’aérien constitue également une bonne opportunité pour réaliser des trafics illicites et du blanchiment d’argent.

Aucun commentaire:

N E W S