mercredi 27 mai 2015

ITM 2015 : connait-on (vraiment) Madagascar ?

Journal de l'Economie | Insight Desk
Antananarivo, 27-05-15 (Journal de l'Economie)
La préparation de la soirée d'ouverture du salon International Tourism Fair 2015 (ITM) à Madagascar en est à sa phase finale. Les exposants s'affairent avec leurs équipes pour l'installation des stands. Cette édition 2015 sera marquée, comme à l'accoutumée par la présence des îles de l'Océan Indien, comme la Réunion, Mayotte, Maurice, les Comores, les Seychelles réunies sous la bannière des Îles Vanille, mais aussi de pays d'Afrique australe comme l'Afrique du Sud. En outre, plusieurs enseignes hôtelières de Madagascar ont répondu présentes comme pour témoigner d'une même voix que le tourisme est maintenant l'affaire de tous. Malgré la récente déclaration des groupements des professionnels malgaches du tourisme et de l'hôtellerie sur leur intention de ne plus participer à aucune plateforme avec l'Etat malgache, ils ont encore appuyé cette édition d'ITM.
Malgré la bonne volonté de chaque entité à soutenir l'objectif commun d'enregistrer plus de 300.000 touristes cette année à Madagascar, chacun est conscient de la difficulté, voire de l'impossibilité d'atteindre ce chiffre. De même, contrairement à ce qui a été inscrit par le gouvernement de Madagascar dans son plan national pour le développement (PND) de faire rentrer 800.000 touristes en 2018 et dépasser le million en 2020, l'on constate que chacun sur le site du salon se tait brusquement quand on aborde ces chiffres. La Commission de l'Océan Indien (COI) qui a organisé à Madagascar son Conseil des ministres, est aussi consciente de la difficulté pour tenir ce défi. Jean Claude de l'Estrac, son secrétaire général, a martelé l'utilité de la collaboration de toutes les îles à travers une connectivité accrue, en installant l'Alliance Vanille, celle des compagnies Air Austral, Air Madagascar, Air Mauritius et Air Seychelles. L'Aviation Civile de Madagascar (ACM) a fourni un effort sans précédent pour organiser cette connectivité aérienne dans la région Océan Indien, en ayant obtenu la direction générale du Comité des aviations civiles de l'Océan Indien pour deux ans. Le transport aérien est à juste titre le premier vecteur de croissance pour le tourisme, de surcroît pour les îles. L'Alliance Vanille est ainsi la bienvenue dans une région en quête de croissance. Mais c'est mal connaitre les réalités des eaux troubles de la Grande Île.

Morosité et incertitude

Sans le dire tout haut, chacun pourrait chuchoter du bout des lèvres durant le matin d'installation du salon qu'il faut oublier les 300.000 touristes, oublier la stabilité tant promis par les gouvernants malgaches, oublier les futurs partenariats qui auraient pu être signés pendant l'ITM...  La motion de destitution du président Hery Rajaonarimampianina, signée par les députés de l'Assemblée nationale de Madagascar la veille, a sonné le glas sur tout un secteur qui aurait pu être le fleuron de la relance tant martelée par tous. L'incertitude a vite pris le dessus et chaque exposant a oublié les ferveurs de la campagne de communication de la COI et de l'ITM. Cette motion de destitution qui, selon l'opinion, passera difficilement au niveau de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), aura fait son effet sur le plan médiatique international. Etait-ce l'effet voulu ? L'Etat malgache et les hauts responsables du tourisme et du transport ont du pain sur la planche : soutenir tant bien que mal la stabilité, et... défendre leurs postes.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S