dimanche 19 février 2017

EHang : levez la tête, votre taxi est là


La course sur le marché du taxi volant est lancée entre le projet chinois EHang à Dubaï et le Vahana d'Airbus.


Journal de l'Economie | Tsirisoa Rakotondravoavy

DUBAI - 19/02/2017 - L'Autorité des transports de Dubaï (ATR) a choisi le chinois EHang pour fournir une partie de son infrastructure. Il s'agit du premier taxi volant, dénommé EHang 184, qui a effectué des vols d'essai dans le ciel de Dubaï. Cet engin est conçu sur la technologie des drones, domaine de prédilection du groupe chinois EHang. 


Les vols d'essai n'ont pas encore obtenu la certification des autorités de cette métropole des Emirats, car le EHang les a effectué sans pilote ni passagers à bord. Le taxi volant EHang est calibré pour permettre un vol dans un rayon de 50 km. Les clients pourront le commander par smartphone et l'engin peut atteindre une vitesse maximale de 100 km/h. ATR qui finance la promotion de ce projet ambitieux prévoit des vols régulés à 300 mètres d'altitude pour ne perdre aucun de ces engins de vue, pour des raisons de sécurité et d'organisation de vols multiples. A terme, le EHang embarquera des passagers avec bagages mais limitera les charges au quintal. Il fonctionne, comme tous les drones de EHang, avec quatre rotors.

Le projet concurrent, annoncé lui aussi pour 2017, est celui du géant Airbus qui vise le marché européen. Ce projet baptisé Vahana est en cours de développement et s'attend à effectuer des vols d'essai incessamment. Contrairement au EHang de Dubaï, le Vahana volera avec un pilote.

Aucun commentaire:

N E W S