lundi 11 septembre 2017

Madagascar : la Jirama fait face à la hausse des vols et des fraudes

Vols de câble, branchements illicites, ... La Jirama, compagnie nationale d'électricité et d'eau à Madagascar, fait face à un phénomène qui alourdit son bilan (photo Agence Ecofin). 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


ANTANANARIVO - 11/09/2017 - La Jirama, compagnie nationale malgache d'eau et d'électricité, a révélé dernièrement la recrudescence des vols de câbles et des branchements illicites constatés lors des derniers contrôles effectués par ses agents. Ces faits ne sont pas nouveaux à Madagascar mais la compagnie a tiré la sonnette d'alarme sur leur conséquence directe sur l'instabilité et la baisse de capacité de fourniture d'électricité dues à ces phénomènes.


Longtemps accusée par les abonnés de son incapacité à leur fournir la quantité nécessaire pour les grande villes et les petites agglomérations, la compagnie Jirama a commencé à s'atteler à répondre à ces problèmes par la mise en concession des contrats de fourniture d'électricité par des entreprises privées. Après le début des réformes engagées par l'Etat malgache, notamment celle qui engage Madagascar dans une transition énergétique pour enrayer le déficit d'offre, les délestages répétitifs ont été réduits progressivement mais n'ont pas disparu sur la Grande Île. 

Cet opérateur national a ainsi effectué des contrôles auprès des abonnés et a remonté une statistique alarmante. Selon les agents de contrôles de la Jirama, rien qu'à Antananarivo, 40% des foyers contrôlés ont présenté des cas de branchements illicites. Ceci veut pourtant dire que les générateurs devront fournir plus d'énergie par rapport à la quantité prévue, notamment pendant les heures de grande consommation à partir de 18 heures. Ce qui entraine directement des pannes et des contrôles incessants sur ces générateurs, y compris ceux des entreprises privées sous contrat avec l'Etat.

La Jirama devrait également faire face à la hausse des vols de câbles depuis le début de l'année. Entre janvier et septembre, la compagnie a compté plus de 17km de câbles volés dont 15km ont été remplacés. Ce qui entraine également des pertes dans l'exploitation de la compagnie, et qui explique les hausses inattendues de la facture d'électricité.


Aucun commentaire:

I M M E R S I O N

Vinci consulte des fonds canadiens pour augmenter ses parts dans Aéroports de Paris

Vinci confirme ses intérêts pour augmenter ses parts (8%) dans ADP. Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie | Boursora...