M a r c h é s

Vanille de Madagascar : même production annuelle et baisse de qualité pour 2018 selon Aust & Hachmann

Le négociant Aust & Hachmann prévoit une baisse de la qualité de la vanille de Madagascar, si les producteurs ne réagissent pas sur la récolte précoce.



Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie


ANTANANARIVO - 22/05/2018 - Le négociant en vanille Aust & Hachmann basé au Canada a publié sa mise à jour du marché mondial de la gousse de vanille le 18 mai dernier. Il prévoit la même quantité de production en 2018 comparée à l'année dernière, à 1.500 tonnes par an pour Madagascar, mais avec un déclin de la qualité.


Aust & Hachmann est un des plus gros négociants en gousse de vanille au monde. Il a précisé dans son rapport sur le marché international que Madagascar pourra afficher en 2018 la même production que l'année dernière, à 1.500 tonnes. Mais le négociant canadien a averti le marché que le conditionnement et la récolte précoce de vanille verte persisteront en 2018 comme auparavant, notamment pour une exportation rapide vers les demandeurs. Ceci fragilisera la réputation de la vanille de Madagascar, une réputation déjà entamée sur le marché mondial.

Le gouvernement malgache a réagi par rapport à ces faits en ayant pris mesures d’obligation à l'endroit des exportateurs et des collecteurs en enregistrant leur stock de vanille à l'exportation. L’Etat malgache a également revu le calendrier des exportations de la saison 2018, qui se feront à partir du 15 octobre. Une pénalité est prévue dans ce sens afin de maintenir la qualité de la vanille malgache et son prix actuel. Aust & Hachmann Canada félicite ces décisions tout en attirant l'attention de l'administration et des producteurs malgaches sur les cas de cueillette précoce des gousses de vanille. 

Le prix actuel, oscillant autour de 600 euros le kilo depuis la hausse vertigineuse entre 2016 et 2017, risque de chuter pour la vanille de Madagascar si certains professionnels, attirés par le retour sur investissement facile, se font piéger dans ces mauvaises pratiques, d'autant que la concurrence se fait de plus en plus rude sur le marché international de la vanille naturelle, si l'on ne cite que l'Indonésie, la Chine et les Pays-Bas.

Business

Océan Indien

Afrique

Economie

Tech#

Story

Story
Cette sud-africaine découvre que son image a été utilisée sur des publicités dans le monde entier à son insu.