dimanche 7 octobre 2012

Ambatovy démarre sur un fond politisé

La rentrée marquée par le démarrage d'Ambatovy



Le Président de la Transition Malgache Andry Rajoelina a fait le déplacement sur le site minier d'Ambatovy pour inaugurer le démarrage de la plus grande production de nickel et de cobalt du pays. Ambatovy a finalement obtenu un permis provisoire de 6 mois renouvelable contre une caution environnementale de 50 millions de dollar. Le site a été accusé par la  population locale et d'autres associations d'apiculteurs et agriculteurs d'avoir utilisés des produits pesticides jugés toxiques et dangereux pour leur production. Ambatovy s'est donc tiré d'affaire aux yeux de l'opinion sur ce dossier en obtenant son permis même si c'est provisoire.
Notons que la caution environnementale a été additionnée d'un don 25millions de dollars par Ambatovy destiné aux associations et la population locale . La production durera 29 ans et chaque année, il sortira du site "60.000 tonnes de nickel et 5.600 tonnes de cobalt", selon Mark Plamondon, PDG d'Ambatovy.

En marge du début de la production, Andry Rajoelina a annoncé le lancement de plusieurs projets d'infrastructure "pour rebâtir Madagascar dans la foulée d'Ambatovy", à l'image de projets dans la ville de Tamatave et d'Antananarivo, marché et rues, mais aussi l'inauguration imminente des hôpitaux publics et d'infrastructure sportive et culturelle dans les capitales des provinces de Madagascar. L'opposition crie scandale face à "une campagne présidentielle anticipée" alors que "le Président n'a pas encore annoncé sa candidature ou non" selon le Minisitre de la Communication, Rahajason Harry Laurent.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S