mercredi 26 décembre 2012

Des plaintes contre la fusion NYSE Euronext - ICE

ICE a fait une offre pour fusionner avec NYSE Euronext. Problème : des actionnaires de la place de New-York bloquent la fusion

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Décoration de Noel sur la façade du New-York Stock Exchange (NYSE Euronext)

L'offre de rapprochement de InterContinental Exchange (ICE) à NYSE Euronext ne fait pas que des heureux. Cette offre d'ICE du 20 décembre 2012 évalue NYSE Euronext à 33,12 dollars par action et l'opération de fusion à 8,2 milliards de dollars avec une prime de 28% par rapport au cours à la veille de l'annonce. Au tribunal de New-York le vendredi, le New Jersey Carpenters Pension Fund a porté plainte contre cette fusion en estimant que l'offre sous-évalue le NYSE Euronext et "manque au devoir de maximiser les rendements des actionnaires". Ce fonds compte réunir d'autres actionnaires pour bloquer la fusion en créant une "class action". Ce projet est apparemment en bonne voie car un autre actionnaire, individuel cette fois-ci en la personne de Samuel Cohen compte lui aussi porter plainte pour une opération défectueuse pour NYSE Euronext devant le tribunal de Delaware.

La fusion de NYSE Euronext - ICE donnerait naissance à la troisième entreprise de marché mondiale championne dans la négociation des dérivés, la branche la plus rentable pour les places financières, avec une capitalisation estimée à 15 milliards de dollars. Euronext coiffe toujours les Bourses de Paris, d'Amsterdam, de Bruxelles et de Lisbonne. Des pénalités de 100 à 450 millions de dollars sont prévues si la fusion ne se fait pas et selon les entités et les actionnaires qui la bloquent.

Aucun commentaire:

N E W S