samedi 23 février 2013

Telma à vendre pour 500 millions de dollars

La compagnie téléphonique malgache Telma est actuellement en vente pour 379 millions de euros. Si cette opération aboutit, seule Orange n'aura pas changé d'actionnaire de référence depuis l'avènement des téléphones mobiles à Madagascar.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Croissance du marché du téléphone mobile en Afrique

La nouvelle a été annoncée par Business Week le 19 février dernier. En effet, une information financière a été émise par la maison de conseil Lazard annonçant la vente de la compagnie malgache de mobile Telma. Le chiffre annoncé de 379 millions d'euros (500 millions de dollars) aurait dû être confidentiel, mais deux personnes locales proches du dossier auraient sorti le chiffre de vente. La maison Lazard, spécialiste mondial des fusions-acquisitions, conseillera donc Telma lors de cette vente.

jeudi 14 février 2013

La terre est devenue une monnaie courante pour les grands investisseurs

Comme les matières premières, la finance, l'assurance, l'immobilier et les produits manufacturés, la terre est devenue une matière cible des grandes multinationales du Nord pour en faire un relais de croissance. Conséquence : les pays du Sud tombent dans le piège du "land grabbing".

par Tsirisoa Rakotondravoavy


L'ONG internationale Oxfam, une confédération de 17 groupes non gouvernementaux, a décidé le 07 février 2013 d'occuper des monuments célèbres dans plusieurs villes du monde. Ses militants ont ainsi pu médiatiser un sujet qui commence à préoccuper actuellement les institutions et les gouvernements : l'accaparement des terres par les multinationales. Les chiffres que l'ONG Oxfam avance, frôlent le scandale : en dix ans, 79,9 millions d'hectares de terres, la plupart appartenant à des Etats souverains, ont changé de mains, et ces terres auraient pu nourrir plus d'un milliard de personnes par an, et tout en évitant des expropriations de paysans qui s'y trouvaient depuis plusieurs décennies dans plusieurs cas.

Actuellement, ces terres appartiennent à des multinationales qui spéculent sur la valeur propre des surfaces occupées mais aussi sur la valeur des exploitations qui s'y opèrent : colza, maïs OGM, riz OGM, jatropha, ...

lundi 11 février 2013

La Chine devient la locomotive du commerce mondial

Les chiffres de 2012 ont placé la Chine comme leader du commerce mondial. Pour la première fois, elle devance les Etats-Unis.

par Tsirisoa Rakotondravoavy


Avec un volume d'importation et d'exportation cumulé à 3870 milliards de dollars en 2012, la Chine a devancé les Etats-Unis sur le commerce mondial. Ces derniers affichent 3820 milliards de dollars sur le tableau de 2012. La Chine est devenue le premier partenaire commercial pour beaucoup de pays et ces dernières années ont été significatives en matière commerciale : déferlantes de produits chinois de plus en plus compétitifs sur le commerce résultats d'accords de transferts technologiques avec les industries occidentales (Airbus, PSA, Mercedes-Benz, ...), recul de compétitivité en Occident et renflouement des industries historiques par les gouvernements (General Motors, Boeing, Renault, Peugeot, ...). Cette bataille pour la première place sur le commerce mondial se retrouve aussi sur le plan juridique car la Chine et les Etats-Unis constituent le nombre record de dossiers en instruction auprès de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).
Les Etats-Unis gardent la première place en termes de PIB devant la Chine avec 15.000 milliards de dollars contre 7.300 milliards de dollars. Mais la Chine serait prête à ravir cette première place en 2015 selon des spécialistes en économie chinoise qui ont mis ce pays sous observation depuis 2005.

samedi 9 février 2013

Nosy-Be pourrait s'orienter vers l'indépendance énergétique

Nosy-Be, Antalaha et Sainte-Marie comptent parmi les villes les moins bien desservies en matière d'électricité de par leur isolement. En témoignent les derniers cris alarmistes que les habitants et les opérateurs locaux ont émis dernièrement à l'endroit du gouvernement et de la JIRAMA. En réaction, des projets comme celui du SEFA à Nosy-Be tirent doucement l'île vers l'indépendance énergétique pour s'affranchir de l'incapacité de la compagnie nationale à fournir correctement ces zones à haut potentiel touristique.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Projet financé par le SEFA et la BAD

Une puissance de 8 mégawatts, c'est la capacité de la future centrale électrique qui sera installée à Nosy-Be dans le cadre du projet financé par la Banque Africaine pour le Développement (BAD) à travers le Fonds des Energies Durables pour l'Afrique (SEFA). Ce fonds entend installer sur l'île de Nosy-Be le principe de fourniture d'énergie hybride et renouvelable, moins dépendant des ressources fossiles à l'image de l'actuelle centrale thermique qui alimentent tant bien que mal une partie de l'île. Cette capacité annoncée financée à hauteur d'un million de dollars n'est qu'une tranche initiale et sera complétée à terme avec une enveloppe totale de 30 millions de dollars. L'objectif du SEFA est de couvrir 70% de l'île de Nosy-Be, autant dire une bouffée d'oxygène pour les habitants de l'île et les opérateurs hôteliers qui sont les premiers à avoir souffert du manque de régularité en fourniture électrique à Nosy-Be. Le projet durera cinq ans et prendra effet dès cette année, après la signature du début de financement.

vendredi 1 février 2013

Madagascar pourrait vendre des rizières aux réunionnais

Madagascar serait éligible pour fournir du riz classé AB biologique pour la restauration collective à la Réunion. La réalisation de ce projet est en étude pour que les deux parties soient gagnantes.


par Tsirisoa Rakotondravoavy

Rizières des hauts plateaux de Madagascar

Le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) a engagé une étude en 2011 avec des scientifiques du réseau QualiREG pour l'identification et la qualification d'un fournisseur en riz dans la région Océan Indien. Madagascar serait le seul à pouvoir satisfaire cette demande pour l'île de la Réunion, plus précisément, pour des restaurants scolaires sur l'île française, voisine de la Grande Île. Ces restaurants scolaires seront obligés de se fournir en riz classé AB (agriculture biologique) et la production rizicole malgache possède cette qualité. La signature du ministère français de l'Agriculture du Grenelle de l'Environnement stipule en effet que le taux minimal en produits classés AB dans la restauration collective est de 20%, et depuis, les milieux scolaires et universitaires sont en réflexion pour trouver des fournisseurs capables de produire sous cette contrainte.

N E W S

Seaweed Seychelles : fertilisant agricole à base d'algues marines

Seaweed Seychelles : fertilisant agricole à base d'algues marines
Seaweed Seychelles va débarrasser l'archipel de plusieurs tonnes de dépôts d'algues marines par an sur les plages

Mines d'or de Dabolava : agrément acquis par Prophecy Development Corporation

Mines d'or de Dabolava : agrément acquis par Prophecy Development Corporation
Le projet de Dabolava a attiré la compagnie canadienne Prophecy Development Corp. , dirigée par John Lee, pour ses mines d'or, de charbon et d'uranium

Madagascar : la Jirama fait face à la hausse des vols et des fraudes

Madagascar : la Jirama fait face à la hausse des vols et des fraudes
Vols de câble, branchements illicites, ... La Jirama, compagnie nationale d'électricité et d'eau à Madagascar, fait face à un phénomène qui alourdit son bilan

Contrôle du secteur minier : Madagascar s'offre un Mining Business Center

Contrôle du secteur minier : Madagascar s'offre un Mining Business Center
Avec l'installation du Mining Business Center, Madagascar poursuit son effort d'industrialisation progressive du secteur minier.

L'Etat malgache décaissera le fonds pour apurer la dette d'Air Madagascar

L'Etat malgache décaissera le fonds pour apurer la dette d'Air Madagascar
Vonintsalama Andriambololona, ministre malgache des Finances et du Budget, et Ralava Beboarimisa, celui des Transports et de la Météorologie, engageront pour l'Etat malgache le processus de désendettement d'Air Madagascar.

Constance Hotels & Resorts signe un partenariat technologique avec Duetto

Constance Hotels & Resorts signe un partenariat technologique avec Duetto
Constance Tsarabanjina à Madagascar fera partie des sept hôtels du groupe Constance Hotels & Resorts qui utiliseront les applications de Duetto.

Remaniement gouvernemental : le Gabon face aux nouveaux défis économiques

Remaniement gouvernemental : le Gabon face aux nouveaux défis économiques
Sous l'impulsion de Jean-Fidèle Otandault, nouveau ministre du Budget et des Comptes Publics, le Gabon s'attèle à la relance de son économie et à des réformes structurelles.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Ces cabinets de lobbying qui essaiment en Afrique

Ces cabinets de lobbying qui essaiment en Afrique
Inconnus du public, ils sont les acteurs clés dans les relations publiques, le lobbying et les organisations d'événements institutionnels en Afrique.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Titres et Archives