samedi 20 juillet 2013

Nomination récente chez StratMin Global Resources qui exploite la mine de Loharano

Manoli Yannaghas, un analyste financier, spécialiste des unités de taille moyenne dans les exploitations minières, ancien consultant financier chez Greenwich Associates et directeur financier de Resource Star Limited, a récemment été nommé directeur général de StratMin. Ce groupe est l'exploitant de la mine de graphite à Loharano, dans l'Est de Madagascar. Manoli Yannaghas a fait des déclarations suite à cette nomination. Ces déclarations sont faites à l'endroit des investisseurs du groupe StratMin.

recueilli par Tsirisoa Rakotondravoavy, Proactive Investors


"Je pense que l'installation à Madagascar est un très beau projet. Loharano est une mine très intéressante. Il s'agit d'un dépôt de surface, d'un système de production relativement facile, je dis relativement, mais pour autant que la production fonctionne, il sera relativement simple. J'aime Madagascar. Il y a beaucoup d'a priori pour les étrangers ignorant la Grande Île, ce n'est pas ce qu'on m'a dit à propos de Madagascar que je découvre sur place, c'est beaucoup moins compliqué. Là où nous sommes situés, la surface est importante, les transports sont faciles, la mine est assez proche du port, donc dans l'ensemble c'est un bon projet.

Je suis les opérations de terrain depuis plus de 10 ans. Avant l'industrie minière, j'étais dans les finances, dans le private equity, toujours dans les petites et moyennes entreprises. J'étais en charge d'un certain nombre de projets, tous avec des actifs à l'étranger. Pour StratMin à Madagascar, nous avons souffert d'un certain nombre de retards. Les outils industriels que nous attendions sur place n'arrivaient que deux mois après le calendrier prévu, ce qui a fait que la ligne de nos délais de production et les délais commerciaux que nous avons mis en place ont été retardés.
Nous avons maintenant tout le matériel dont nous avons besoin avec les machines qui installés sur le site de Loharano. Nous sommes à l'aise et la production a commencé. 
Encore une fois, comme nous l'avions déclaré, à la fin de la première moitié de 2014, l'activité sera optimal avec la qualité attendue. L'usine que nous avons en ce moment est modulaire, toutes les unités sont modulaires. Quelques unités sont capables de produire plus 1.000 tonnes par mois maintenant, mais d'autres sont en cours d'optimisation. Cela va nous prendre les six prochains mois, de sorte que nous puissions produire 1.000 tonnes par unité à la fin du premier trimestre 2014.

Pour les finances, avoir du cash en ce moment est très important. Nous avons fait d'énormes efforts à Stratmin pour préserver notre trésorerie de 185.000£. La direction n'a reçu aucune rémunération depuis février et, dans certains cas, nous avons payé les fournisseurs en capitaux propres.
Au vu des charges d'exploitation, il est prévu que nous serons sorti du rouge en septembre. De là, nous pourrons payer tous nos fournisseurs, et nous nous attendons à retrouver une trésorerie plus importante.
Une des faiblesses que nous avons dans l'entreprise, c'est notre gestion du personnel sur terrain à Madagascar. Il est extrêmement important d'avoir les bonnes personnes sur le terrain pour vous donner des informations et d'assurer rapidement le suivi des actions.
Parmi les deux responsables que nous avons embauchés, Wilhelm Reitz possède une grande expérience dans le secteur minier en Afrique, Olivier de la Barre a connu de grands programmes au Congo.
Nous modifierons certainement notre outil de production dans les prochains mois suivant les rapports du personnel récemment installé sur terrain."

Aucun commentaire:

N E W S