samedi 21 septembre 2013

La compagnie Tullow Oil Plc est confiante sur ses sites de forage à Madagascar

Le paramètre des données sismiques était suffisant pour Tullow Oil Plc d'investir à fond sur Madagascar. Cette compagnie britannique poursuit une logique tectonique selon laquelle Madagascar, avant de devenir une île, était rattaché il y a 88 millions d'années au Kenya et au Mozambique, deux pays où Tullow Oil est présente pour la même raison qu'il s'y trouve des sites pétrolifères très prometteurs.

par Tsirisoa Rakotondravoavy


Site de Berenty inclus dans la licence de Tullow Oil
La compagnie pétrolière britannique Tullow Oil Plc reste confiant sur ses explorations dans les réserves de Bemolanga. Elle compte commencer les travaux de forage sur ce célèbre site pétrolifère en 2014. Ces travaux concernent plus 9.000m² dans le bassin de Morondava et un autre bloc de 11.000m² à Berenty. Marcelle J. Dane, directeur des opérations de Tullow Oil à Madagascar explique que la plupart de ces sites ont déjà été exploités dans le temps par Amoco mais celle-ci a fusionné en 1998 avec British Petroleum et Occidental Petroleum. Dane confirme que "les technologies actuelles ont permis à Tullow Oil de confirmer la possibilité de forer du pétrole dans ces zones." La probabilité avancée par cette compagnie britannique était supérieure à 74%, et le paramètre des données sismiques était suffisant pour elle d'investir à fond sur Madagascar. Tullow Oil poursuit une logique tectonique selon laquelle Madagascar, avant de devenir une île, était rattaché il y a 88 millions d'années au Kenya et au Mozambique, deux pays où Tullow Oil est présente pour la même raison qu'il s'y trouve des sites pétrolifères très prometteurs.

Basée à Londres, Tullow Oil a commencé à s'intéresser à Madagascar et à s'y investir concrètement en 2006. Cette compagnie confirme avoir levé et investi plus de 30 millions de dollars, parallèlement à ces forages sur toute la partie est de l'Afrique (Tanzanie, Kenya, Mozambique, ...). Tullow Oil a importé jusqu'à 95% de son matériel et a connu des difficultés avec la douane malgache au début de l'exploitation. D'ailleurs, elle est en pourparlers pour se mettre d'accord avec le gouvernement malgache sur le paiement de 20% de TVA comme toutes entreprises installées à Madagascar. Tullow Oil n'a jamais payé autant de taxes dans les autres pays où elle possède des sites de forage. Marcelle J. Daneaffirme que "c'est en 2006 au moment où Tullow Oil s'est installée à Madagascar qu'elle est confrontée à cette difficulté."

Aucun commentaire:

N E W S

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives