samedi 19 octobre 2013

Microsoft Madagascar veut rattraper son retard sur l'Océan Indien

Microsoft tient au marché de l'Océan Indien, et à Madagascar en particulier. La firme veut maintenir la visibilité de ses produits et services pour les entreprises qui y sont implantées et satisfaire au mieux leurs besoins, surtout sur leur accès aux technologies les plus récentes.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Carole Rakotondrainibe, représentante de Microsoft à Madagascar
Depuis 2009, la filiale malgache de Microsoft a subi une chute de son chiffre d'affaires. Cette chute mesurée en 2013, révélée par Microsoft Madagascar, est de 12% par rapport au CA de 2009. Carole Rakotondrainibe, la représentante de Microsoft à Madagascar, a en effet réuni les distributeurs et les partenaires de la firme de Redmond pour exposer les grands axes de développement de Microsoft à Madagascar à partir de l'année 2014.

Supplantée par ses filiales des îles voisines dans l'Océan Indien, Microsoft Madagascar parie sur les années à venir pour retrouver la croissance. Elle maintient ainsi sa confiance au marché des entreprises malgaches sur les logiciels, dont la filiale de Madagascar détient une majorité. Pour la même période, la croissance du chiffre d'affaires de la filiale de Microsoft à l'île Maurice, à 40%, et à la Réunion, à 16% n'a effectivement rien à voir avec celle de Madagascar.

Carole Rakotondrainibe reste pourtant confiante au marché de Madagascar : "Cette nouvelle stratégie pour 2014 est la preuve que Microsoft tient au marché de l'Océan Indien, et à Madagascar en particulier. La firme veut maintenir la visibilité de ses produits et services pour les entreprises qui y sont implantées et satisfaire au mieux leurs besoins, surtout sur leur accès aux technologies les plus récentes".

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S