jeudi 31 octobre 2013

Ports de l’Océan Indien : dure compétition entre partenaires

L’enjeu portuaire dans la zone Océan Indien est de taille : les ateliers du monde se trouvent en Chine et en Inde, et l’océan Indien connaît une accélération rapide du trafic, si bien que les ports d’Afrique du Sud souffrent de congestion. Une opportunité pour les îles de la région, si elles parviennent à allier leurs compétences et à mettre à niveau leurs infrastructures.

par Liva Rakotondrasata

Port de Tamatave, Madagascar
Pour Philippe Murcia, qui a quitté récemment la direction du port d’Ehoala, Fort-Dauphin en laissant sa place à Patrick Guillou, les ports de la zone Océan Indien doivent  jouer groupés pour mieux se positionner sur le marché. Notons que les ports de la sous-région prévoient encore de gros investissements dans la création d’infrastructures pour accueillir notamment les navires et les usines de transformation de produits manufacturés, halieutiques et miniers. Et malgré l’accent mis sur la coopération entre les îles, la concurrence ne pourra que s’intensifier. Même s’ils sont partenaires, ces ports ne pourront pas se faire de cadeau car chaque part de marché arrachée aujourd’hui sera très importante dans un futur proche.
L’enjeu portuaire dans la zone COI est de taille : les ateliers du monde se trouvent en Chine et en Inde, et l’océan Indien connaît une accélération rapide du trafic, si bien que les ports d’Afrique du Sud souffrent de congestion. Une opportunité pour les îles de la région, si elles parviennent à allier leurs compétences et à mettre à niveau leurs infrastructures : moderniser les capacités portuaires, s’adapter à la conteneurisation et prendre le train du transbordement.
Il s’agit aussi de s’organiser pour mieux exploiter les ressources. Le territoire maritime des six îles de la zone atteint 5,6 millions de km2. Sur les 10 millions de tonnes de poissons pêchés sur cette zone, uniquement 228.500 le sont par des flottilles de ces îles par manque de moyens consacrés. Notons que la création de l’Association des Ports des Îles de l’Océan Indien a pour but de développer les complémentarités et éviter une bataille commerciale acharnée entre les ports.

Aucun commentaire:

N E W S

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives