jeudi 23 janvier 2014

DRT, exploitant des hectares de forêts à Madagascar, fait partie d'un consortium pour sauver Gascogne

H.R. - Journal de l'Economie

Biolandes et Les Dérivés Résiniques et Terpéniques (DRT), présent à Madagascar, prennent le contrôle de Gascogne en France.

Gascogne, une société landaise de la filière bois, était en difficulté depuis 2012. Sa restructuration a nécessité un montage où l'Etat français a pris part. De cette reprise de Gascogne a vu la naissance d'un consortium de reprise constitué par les deux sociétés françaises spécialistes du secteurs, Biolandes et Les Dérivés Résiniques et Terpéniques (DRT) mais aussi de la Banque Publique d'Investissement (PBI) qui représente l'Etat, et du Crédit Agricole. Le partage des parts issu de cette reprise n'ont pas été révélé ainsi que le chiffre d'affaires 2013 de Gascogne. La seule information connue est le chiffre d'affaires 2012 de cette dernière qui était de 419,7 millions d'euros avec un lourd endettement de 100,4 millions d'euros avant cette ouverture de capital.

L'un des repreneurs, DRT est présent à Madagascar à travers une exploitation forestière de milliers d'hectares à l'est de la Grande Île, autour de la ville de Moramanga, mais aussi au Paraguay et en Inde. Un autre repreneur de Gascogne est aussi présent à Madagascar, le Crédit Agricole, qui peine à céder la banque BNI-CA Madagascar auprès de nouveaux repreneurs se heurtant à l'opposition d'une partie des autorités malgaches

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S