lundi 17 février 2014

Résultats en demi-teinte pour Maroc Telecom avant la conquête du continent africain

par Nicolas Marmié, Journal de l'Economie avec Art19.ma

Siège de Maroc Télécom
Le groupe Maroc Telecom, qui devrait passer sous contrôle de l'opérateur émirati Etisalat, a annoncé un bénéfice de 484 millions d'euros, en retrait de 17,5% en 2013 par rapport en 2012. Avec un chiffre d'affaires consolidé de 2,54 milliards d'euros (-4,3%), le géant marocain des télécoms paye le prix d'un redressement fiscal de quelque 100 millions d'euros et de l'évolution de la tarification plus favorable aux utilisateurs (facturation à la seconde et non plus à la minute).
La concurrence acérée des autres opérateurs présents dans le Royaume (Meditel et Inwi) explique également ces résultats en demi-teinte.
Contrôlé à 53% par le Français Vivendi, Maroc Telecom est également présent dans plusieurs pays africains: Mauritanie, Mali, Burkina. Vivendi, qui avait acquis la majorité de l'ancien opérateur national de téléphonie en 2000 pour quelque 2 milliards d'euros, a annoncé le 5 novembre dernier avoir trouvé un accord de cession de sa participation au profit de l'émirati Etisalat lui-même présent dans une dizaine de pays africains. Si cette cession était finalisée, le nouveau groupe Maroc Telecom-Etisalat serait le deuxième opérateur africain avec 85 millions d'usagers derrière le géant sud-africain MTN.
Ce développement à l'international reste la priorité du PDG de Maroc Telecom.  "Si demain le Maroc ne représentait plus que 10% du chiffre d'affaires de Maroc Telecom, j'en serai très heureux." a déclaré Abdeslam Ahizoune en présentant les résultats de son groupe, considéré jusque-là par les analystes comme la "véritable pompe à cash-flow" de Vivendi.

Aucun commentaire:

N E W S

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives