mardi 9 juin 2015

Madagascar : Poursuite des réformes sur les télécoms après l'adoption du décret d'octobre 2014

Les DG des opérateurs télécoms à Madagascar (de g. à dr.)  : Patrick Pisal Hamida (Telma), Michel Barré (Orange Madagascar), Maixent Bekangba (Airtel Madagascar) avec le représentant des autorités de régulation
Journal de l'Economie | Insight Desk




ANTANANARIVO, 09/06/15 (Journal de l'Economie) -- Le décret d'application des lois sur les réformes institutionnelles des télécommunications a été adopté à Madagascar. Ce décret de régulation sur les réseaux et les services présenté en octobre 2014 étant adopté, les trois opérateurs Orange, Telma et Airtel reviennent dans une situation formelle quant à leur rapport avec l'Etat malgache. Ces trois opérateurs ont en effet travaillé en vertu d'une simple lettre d'autorisation signée par le Ministre des Télécommunications depuis 2010. Ce qui ne leur a pas permis d'exploiter de nouvelles technologies sans une nouvelle licence. 

Cette adoption récente du décret de régulation laissera donc la porte ouverte à l'utilisation de toutes nouvelles technologies par les opérateurs après une attente de dix ans. Chaque opérateur est appelé à renouveler et mettre à jour sa licence contre un droit de cinq millions d'euros. La nouvelle licence ainsi remise n'aura plus aucune limitation en matière de technologie. Cette situation tend à la clarification des règles entourant la libéralisation et la neutralité du secteur, et tirera la concurrence vers la performance technique. Ce qui permettra peut-être une baisse des prix des appels et de la connexion Internet, mais surtout une amélioration de la qualité de cette dernière à Madagascar.

La licence télécoms à Madagascar est divisée en trois catégories : une pour les réseaux fixes, une pour les mobiles et une pour le transfert radio de données.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S