samedi 20 juillet 2013

Baisse du nombre de touristes non-résidents à Madagascar

Le blocage politique a entraîné des conséquences politico-sociales comme l'insécurité qui fait partie des points négatifs à cause desquels la Grande Île n'arrive pas à surmonter la pente dans ce secteur et dépasser à nouveau le pic de 2008 avec 375.000 touristes enregistrés.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Répartition par pays des provenances des touristes vers Madagascar
L'Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) a publié les chiffres du nombre de touristes avant la haute saison sur la Grande Île. Les résultats sont peu reluisants et projette le secteur dans une période de doute. En effet, le nombre de touristes non-résidents à diminué de 4% sur la période février 2012 et février 2013, passant de 14.940 à 12.989. La même baisse est constatée entre avril 2012 à 20.018 touristes ayant foulé le sol malgache à 13.029 en avril dernier.
Les professionnels du tourisme s'attendent à une saison morose due principalement à la crise politique qui semble s'éterniser à Madagascar. Ce blocage a entraîné des conséquences politico-sociales comme l'insécurité qui fait partie des points négatifs à cause desquels la Grande Île n'arrive pas à surmonter la pente dans ce secteur et dépasser à nouveau le pic de 2008 avec 375.000 touristes enregistrés.
Les hôteliers et opérateurs touristiques de Madagascar ont déjà tiré la sonnette d'alarme en s'alignant avec tout le secteur privé avec la création d'un compte séquestre pour les taxes mais cette solution n'attire l'opinion que sur une vue diminuée sur toute la difficulté que le pays connait sur le plan économique.

Aucun commentaire:

N E W S