lundi 24 juillet 2017

Air Madagascar : arrêt des subventions et chute des résultats

Avec un chiffre d'affaires en recul de 43% en 2015 (classement Eco Austral), Air Madagascar a aggravé sa situation financière. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie  


ANTANANARIVO- 24/07/2017 - La compagnie Air Madagascar reste dans l'expectative quant à l'effectivité de son partenariat avec Air Austral. Des détails techniques et juridiques semblent retarder à une date inconnue la finalisation de l'accord entre les deux compagnies de l'Océan Indien. Sauf que l'étau semble se resserrer sur les finances de la compagnie national malgache. L'Etat malgache prévoit l'arrêt de ses subventions ayant soutenu Air Madagascar. Le chiffre d'affaires décroissant de la compagnie malgache ne cesse d'aggraver sa situation.


Après le choix et la signature du protocole d'accord en avril 2017 avec son partenaire stratégique Air Austral, la compagnie Air Madagascar se trouve sous haute pression quant à sa santé financière. Le chiffre d'affaires déclaré d'Air Madagascar, selon le dernier classement annuel du magazine Eco Austral (édition spéciale), est de 69,5 millions d'euros à la fin de 2015, en recul de 43% par rapport à l'année précédente, à 122 millions d'euros. Air Austral a également connu un repli de 1,1% en ayant affiché un chiffre d'affaires de 344,5 millions d'euros pour 2015 (publié en mars 2016), contre 347 millions d'euros sur l'exercice précédent.

Cette situation semble loin de s'améliorer car, d'une part, Air Austral, ayant prévu une difficulté financière sur l'exercice 2017, met du temps à finaliser son contrat avec la compagnie malgache. D'autre part, l'Etat malgache, à travers sa Loi de finance de 2018, prévoit l'arrêt des subventions pour Air Madagascar. Cet arrêt a été inscrit après la reprise des 88 millions de dollars de dette d'Air Madagascar par l'Etat malgache, une reprise inscrite dans la Loi de finance rectificative (LFR) de 2017. Le gouvernement malgache s'est mis à la recherche d'emprunts auprès des banques locales pour éponger cette somme. La Banque Africaine pour le Développement (BAD), approchée officiellement par l'Etat malgache sur la situation d'Air Madagascar, fait partie des garants des emprunts pour soutenir la compagnie malgache. Le pays estime devoir trouver 40 millions de dollars auprès des bailleurs de fonds extérieurs pour Air Madagascar.

Hery Rajaonarimampianina, président de la République de Madagascar, fera cette semaine un déplacement à Abidjan pour rencontrer le président de la BAD, le nigérian Akinwumi Adesina. Les observateurs spéculent que le dossier Air Madagascar sera évoqué. Abdelkrim Benjebourr, représentant résident de la BAD sur la Grande Île, a lui-même affirmé le 14 juillet dernier que "Air Madagascar et la Jirama (société nationale d'eau et d'électricité) sont les boulets de l'économie malgache". Mais il faut noter que les deux priorités pour Madagascar, suivant l'axe 3 du Plan national de développement (PND) selon la BAD, sont l'électrification et la nutrition. Plus d'un milliard de dollars y seront notamment alloués par la BAD pour la Grande Île. C'est dire que la partie malgache n'aura pas la coudée franche pour discuter d'Air Madagascar à Abidjan.

Sur le plan commercial, Air Austral et Air Madagascar subissent une forte pression concurrentielle pour 2017. La compagnie French Blue a lancé en effet ses vols provenant de la Métropole à prix réduits cette année sur l'Océan Indien. Très réactive, Air France a créé elle aussi sa compagnie low-cost pour les jeunes millenials, dénommée Joon, avec des prix à 20% moins chers pour affronter French Blue dans la région. 

Médiation Tourisme et Voyage

La compagnie Air Madagascar a intégré le dispositif international "Médiation Tourisme et Voyage". Ce dispositif indépendant permettra à la compagnie de mettre en avant les règlements des litiges à l'amiable avec ses clients, ses fournisseurs et ses partenaires (partenaires, hôtels, restaurateurs, transporteurs terrestres et maritimes). "Cette décision s’inscrit clairement dans la volonté d’Air Madagascar de proposer à l’ensemble de ses clients l’expérience de voyage la meilleure et la plus simple possible", a affirmé Tony Randzavola, délégué général Europe d'Air Madagascar.

Médiation Tourisme et Voyage est un outil destiné aux compagnies aériennes afin d'arriver à proposer en amont des litiges des issues de négociation à la place des voies juridiques avec recours systématiques au tribunal.

Aucun commentaire:

I M M E R S I O N

Vanille de Madagascar : le groupe Mars veut tripler le revenu des producteurs

Une équipe du groupe Mars envoyée à Madagascar auprès des producteurs veut améliorer leur revenu et la qualité  de la vanille malgache. ...