dimanche 20 août 2017

Les médias étrangers révèlent les grosses fortunes malgaches

Seuls les magazines Forbes (édition Afrique) et l'Eco Austral (Océan Indien) ont publié des noms et un classement des fortunes professionnelles à Madagascar. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


ANTANANARIVO - 20/08/2017 - La culture socioéconomique qui prévaut à Madagascar fait éviter aux médias locaux d'évoquer les grandes fortunes du pays. La Grande Île étant classée parmi les plus pauvres du monde, parler de fortunes, et de leurs provenances, y reste encore tabou pour ses habitants, malgaches et étrangers résidents. Et pourtant, de grandes fortunes économiques y sont créées chaque année. Les magazines économiques Fortune, Forbes, Challenges, l'Eco Austral et Jeune Afrique sont habitués à publier ces informations et ces classements annuellement comme partout ailleurs. 

Si Jeune Afrique a présenté il y a quelques temps Ylias Akbaraly (groupe Sipromad) comme la plus grande fortune malgache, le journaliste Mfonobong Nsehe, correspondant Afrique du magazine américain Forbes, a publié une liste de 10 grandes fortunes de Madagascar enregistrant chacun un revenu professionnel de plus de 100 millions de dollars par an. La liste est dans le désordre, non-exhaustive et sans chiffres précis. Nous avons traduit ici l'article de Forbes, mais additionné des chiffres d'affaires 2016 des groupes cités, extraits du classement Top 500 de l'Eco Austral, ainsi que des dernières informations connues sur ces groupes. Il faut remarquer la contradiction dans les chiffres d'affaires ou tout simplement l'absence de chiffres pour certains noms, qui témoigne de cette culture de l'opacité dans le secteur économique à Madagascar.

vendredi 18 août 2017

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


MAPUTO - 18/08/2017 - Le gouvernement mauricien va relancer ses projets en terres mozambicaines. A l'abandon depuis les années 2000, des 20.000 hectares concédés à l'île Maurice par le gouvernement mozambicain de l'époque, 14.000 hectares sont actuellement accessibles par route après des investissements de Maputo dans l'infrastructure. L'ambassade de Maurice au Mozambique relance ainsi les investisseurs pour la reprise des projets de l'époque.

jeudi 17 août 2017

Madagascar à l'heure du Startup Effect

Incubateurs et startup malgaches découvrent les pressions du marché et la fièvre de la célébrité. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


ANTANANARIVO - 17/08/2017 - "Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront", Rougeur des matinaux, de René Char.

Chargée d'optimisme, cette citation du poète et résistant français du siècle dernier n'est pas sortie d'un pitch, ce petit exposé de projet de 5 minutes dont raffolent les créateurs de startup. Mais à Madagascar, comme partout ailleurs, la conjoncture économique a fait de cet optimisme l'opium des startups, dont le chemin est semé d'embûches depuis leur début à l'aube des années 2000 : éclatement de la bulle Internet à l'international et crise politique à Madagascar en 2001, crise financière mondiale et crise politique à Madagascar en 2008, crise économique, absence de capitaux de financement et concurrence déloyale découlant des événements passés, bien avant celui de 2009 qui, bien sûr, était dévastateur et fatal pour beaucoup d'entrepreneurs malgaches. 

Sept ans après, quelques ex-startups malgaches de l'époque sont encore là, dont la grande majorité étaient dans ce qu'on appelait encore les nouvelles technologies. Nombreux ont disparu ou ont connu une mutation, par la force des choses. Mais d'autres sont venus bien après, ils sont jeunes, ils ont faim et surtout, ils ont appris, à la fois de leurs aînés, mais aussi des événements passés. Ils sont présents dans plusieurs secteurs, décomplexés et déchargés d'une idée reçue selon laquelle un secteur donné appartient à un groupe donné à Madagascar. Ils prennent des risques, parfois élevés. Mais les banques, les fonds d'investissement et les plateformes de crowdfunding jouent le jeu et les capitaux à lever s'ouvrent aux jeunes. Plusieurs incubateurs ont vu le jour. Les médias et les blogs spécialisés titrent sans retenue : "Madagascar, pays de startup", "2017, année des startup", ...  ou "Madagascar ne sera jamais un pays de startup".

Car la dure loi de la réalité revient de plein fouet : les contraintes du marché, la course au financement, la concurrence et l'usage adéquat des réseaux sociaux. Et surtout, un taux de mortalité des entreprises encore très élevé à Madagascar.

mercredi 16 août 2017

Industrie textile et Droits Humains : Marks & Spencer, Skins, Next Plc et Mens Warehouse font pression sur Madagascar


Associées à des syndicats du travail et des droits humains, des grandes marques du Royaume-Uni mènent une campagne auprès du port de Tamatave. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie    


TAMATAVE - 16/08/2017 - Une campagne est actuellement dirigée par la Fédération internationale des ouvriers du transport (International Transport Workers Federation - ITF) pour faire pression sur le gouvernement de Madagascar. Cette campagne est menée conjointement par l'ITF les grandes marques d'habillement, membres de l'Ethical Trading Initiative (ETI) : Marks and Spencer, Skins Ltd, Next Plc et Mens Warehouse UK, au Royaume-Uni. Ces enseignes ont rejoint la campagne de l'ITF afin de faire respecter les normes éthiques et les droits humains des travailleurs applicables pour les dockers sur les quais dans les pays où leurs marchandises transitent. L'ITF reproche surtout aux institutions du port de Tamatave d'avoir laissé des opérateurs portuaires licencier des dockers qui ont manifesté le respect de leurs droits. Cette organisation demande ainsi la réintégration des 43 dockers licenciés, membres du Sygmma (Syndicat général maritime de Madagascar). 

dimanche 13 août 2017

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation


La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie    


NOSY-BE - 13/08/2017 - Andilana Beach Resort sera mis sous gestion par le groupe Alpitour. Cet hôtel 4 étoiles est en pleine rénovation et portera désormais le nom de "Bravo Club Andilana Beach". L'ambition d'Andrea Aiolfi, l'actuel patron d'Andilana Beach Resort qui a apporté de multiples prix internationaux à son hôtel, ne cesse ainsi de grandir, à l'image des travaux de rénovation engagés cette année sur les bâtiments en front de mer à Nosy-Be.

vendredi 11 août 2017

Sur l'Océan Indien, le Sea Princess s'est transformé en vaisseau fantôme

Pour semer les pirates, le black out délibéré de 10 jours sur l'Océan Indien a transformé le Sea Princess en vaisseau fantôme. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Carolyne Jasinski | Journal de l'Economie | Fortune   


SYDNEY - 11/08/2017 - Les 1.900 passagers du paquebot Sea Princess ont vécu 10 jours de restrictions sur le trajet de la croisière reliant Sydney à Dubaï. L'équipage dirigé par le capitaine Gennaro Arma a transformé le paquebot en vaisseau fantôme, sans lumière et presque sans activités, lors de la traversée de l'Océan Indien. Le radar du bateau a signalé la présence de plusieurs flottes non-identifiées à proximité du Sea Princess. Cet événement survient un mois après une réunion internationale contre la piraterie maritime sur l'île Maurice. Présente à bord parmi les passagers, la journaliste australienne Carolyne Jasinski a partagé son récit de cette folle traversée.

jeudi 10 août 2017

Aéroports d'Antananarivo et de Nosy-Be : Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF ont pesé sur le projet

 
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


ANTANANARIVO - 10/08/2017 - L'entité financière conduite par l'EAIF (Emerging Africa Infrastructure Fund), constituée par quatre fonds d'investissement et banques, a beaucoup pesé dans le démarrage de la rénovation et de l'extension des aéroports d'Ivato - Antananarivo et de Fascène - Nosy-Be. Le président d'EAIF, David White et Nazmeera Moola, d'Investec Asset Management, expliquent le déroulement du plan de financement de ce dossier déterminant pour le tourisme et le commerce, fers de lance de l'économie malgache, et le transport aérien, jusqu'ici un secteur moribond face aux concurrents de la région, l'Océan Indien et l'Afrique Australe et Orientale.

L'adjudication définitive du contrat a été décidée et le bouclage du plan de financement attendu par le consortium Ravinala Airports a permis de maintenir le cap sur la livraison à terme des deux aéroports à l'Etat malgache. Les deux entités Aéroports de Paris Management, filiale du Groupe Aéroports de Paris (ADP), et Meridiam Africa, du groupe Meridiam basé en France, s'attendent au début d'exploitation en 2020 après la livraison des travaux vers la fin 2019 par Bouygues Bâtiment International et Colas Madagascar, deux filiales du groupe français Bouygues, aidées à la conception par ADP ingénierie et le cabinet d'architecture franco-malgache Dubois et Associés.

dimanche 6 août 2017

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


ANTANANARIVO - 06/08/2017 - Trois ans après leur réintégration au marché américain encadré par l'AGOA (African Growth and opportunity Act), les entreprises malgaches qui y sont agréées commencent à récolter des bénéfices conséquents. Le volume de production pour ce marché a plus que doublé entre 2015 et 2016. La Direction de Douane malgache et la Douane américaine ont organisé à Antananarivo des rencontres, des visites d'entreprises et des formations pour optimiser et sécuriser sur le plan juridique l'envoi des produits malgaches aux Etats-Unis.

samedi 5 août 2017

Pretoria va refinancer South African Airways, proche de la faillite


Pretoria va débourser 819 millions d'euros en octobre pour remettre South African Airways dans le vert en 2019. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


JOHANNESBURG - 05/08/2017 - Un plan financier pour le redressement a été présenté au Parlement de l'Afrique du Sud par la compagnie South African Airways. Cette compagnie est en proie à une cessation de paiement, notamment pour honorer ses engagements auprès de son personnel commercial et naviguant. Une grève du personnel a eu lieu hier à Johannesburg pour faire pression au gouvernement sud-africain. Pretoria consent à recapitaliser South African Airways.

vendredi 4 août 2017

Coupes budgétaires sur l'action extérieure de la France

Ambassades et consulats, Alliance Française, AEFE, instituts culturels connaitront des coupes budgétaires drastiques décidées par le gouvernement Philippe. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


PARIS - 04/08/2017 - Le gouvernement français a annulé pas moins de 165 millions d’euros de crédits de paiement au programme “action extérieure de l’Etat”. Plusieurs activités sociales et économiques des français de l’étranger dépendent de ces crédits. 

jeudi 3 août 2017

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


ANTANANARIVO - 03/08/2017 - Face à une forte concurrence des grandes compagnies aériennes sur l'Océan Indien, les jeux semblent faits pour deux challengers. Air Corail, qui devait voir le jour aux Comores, a jeté l'éponge en renonçant avant même sa création. Air Madagascar et Air Austral ont quant à eux confirmer la finalisation de leur partenariat, prévu pour octobre 2017, faisant taire les rumeurs sur l'abandon du projet commun.

mardi 1 août 2017

Télécoms : Xavier Niel, Hassanein Hiridjee et Yerim Sow vont acquérir Tigo Sénégal

Avec l'acquisition de Tigo, Xavier Niel (Free) et Hassanein Hiridjee (Telma, Telco) réalisent leur troisième opération commune sur le marché des télécoms, après la Réunion (Telco OI) et les Comores (Telco SA). 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


DAKAR - 01/08/2017 - L'opérateur télécoms sénégalais Tigo va être cédé par son propriétaire Millicom International Cellular. Le groupe local Wari était sur la bonne voie pour l'acquisition mais Millicom a annulé la vente. Un consortium, conduit par les holdings Teyliom de Yerim Sow, NJJ de Xavier Niel et Sofima (Axian) de Hassanein Hiridjee, s'est mis en ordre de bataille pour acquérir ce deuxième opérateur sénégalais.

N E W S

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999
L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives